Il était une fois dans l’Ouest

Chaque année papa et maman invitent des copains pour mon anniversaire, chaque année ils préparent des petits jeux et des animations, chaque année ils espèrent qu’on pourra faire ça dans le petit jardin derrière… et chaque année il pleut.

Alors cette année maman a dit : « on trouve une activité couverte où ils organisent des anniversaires et on a rien à faire ! »

Elle a trouvé le laser game : un labyrinthe pour les petits, dans le noir avec des lumières fluos, le tout dans un décor de far west. On a chacun un pistolet (qui ne tire rien du tout) et il y a deux équipes. Sauf qu’au départ on ne choisit pas l’équipe. Quand la dame démarre la partie les pistolets s’allument en rouge ou en vert et là on connaît notre équipe. Le but est de tirer dans le pistolet des membres de l’équipe adverse, ce dernier est alors désactivé quelques secondes mais la partie continue. Il faut se cacher (on n’a pas trop réussi), il ne faut pas courir (on n’a pas trop réussi non plus)… mais qu’est-ce qu’on s’est bien amusé! Walid a perdu une chaussure qu’il a récupéré à la fin. Un gâteau, des bonbons, du coca, des cadeaux entre les deux parties… un super après-midi !

Et vous savez quoi… en plus il a fait beau !

L’examen de piano

Mercredi 05 juin c’était un grand jour, le jour de l’examen de piano. Isabelle m’avait donner un morceau à préparer il y a plus d’un mois, le Coucou. On l’a travaillé, répété et re-répété histoire de bien le connaitre, de ne pas oublier les nuances et de le jouer sans la partition.

Quand le jour J est arrivé, j’étais fin prêt. On est arrivé dans une grande salle avec un superbe piano à queue en plein milieu, des chaises pour le public et une table permettant d’accueillir 4 membres de jury. Maman a commencé à stresser. Tous les enfants du même niveau jouait le même morceau et pour chaque niveau le jury délibérait pour donner les notes. J’ai eu 20/20 !

On rempile l’an prochain, avec du solfège en plus et Isabelle semble bien contente. Allez je vous laisse écouter !

[Message de maman : Lucas, je suis très fière de toi parce que tu as bien travaillé tout au long de l’année]

Un autre morceau que je travaille en ce moment et qui est bien plus compliqué que le Coucou, La danse des poupées :

Mon premier plateau des U7

Et voilà, premier samedi de matchs sous le soleil. Des matchs gagnés, d’autres perdus… comment ça on joue collés les uns au autres ? Les adversaires aussi… J’ai mis deux buts, dont un à la suite d’une très belle action. J’ai rencontré quelques difficultés face à l’équipe de Jarville. Pas de bol, j’étais dans les cages. Bon sang qu’ils étaient forts! J’ai pris quatre buts mais j’en ai arrêté au moins huit. Et vous savez combien je n’aime pas perdre, je n’ai pas pu m’empêcher de verser quelques larmes. L’entraîneur de l’équipe adverse est venu me féliciter. Et notre entraineur a remonté le moral des troupes pour le match suivant.

Mais la chose la plus importante c’est que j’avais un fan-club : papa, maman, Romane, tata Isa, Martin… oui maman n’a jamais autant supporté une équipe de foot que ce samedi. Bon il faudrait qu’elle apprenne un peu les règles.