Princesse Romane #3

Il y a quelques semaines j’ai demandé à maman si je pouvais avoir des boucles d’oreilles. Elle m’a montré celles que j’ai eu à mon baptême et m’a dit que si j’étais toujours décidée on irait voir tata Nathalie dans son magasin pendant les vacances et qu’elle me ferait les petits trous nécessaires.

On y est donc allé hier, j’ai choisi la couleur des boucles d’oreilles « spéciales trous » et grâce à la crème magique de tata Karine… j’ai rien senti et je suis désormais la plus belle de la terre (ou presque).

Grand merci les tatas !

A bicycletteeeuuu

Avec les beaux jours, maman voulait faire des balades en vélo… ou au moins pouvoir se déplacer facilement pour une petite course.

Moi j’ai rien contre le vélo tant qu’il ne faut pas pédaler. Elle a donc fait l’acquisition de ce petit siège pour le porte-bagage qui, en plus de me trimbaler, présente l’avantage de ne pas être démontable facilement. On peut ainsi laisser le vélo accroché en ville sans risquer que je doive courir à côté pour rentrer. Dernier avantage, ça muscle les fesses de maman… ne me remercie pas !

On a remis en état les vélos de toute la famille, regonflé les pneus, nettoyé. et on est même allé faire un pique-nique un dimanche.

Ben voilà, le vélo comme ça c’est bien !

La gaufre du mercredi

Les mercredis avec maman on a notre petit rituel pendant que Lucas est à la musique : Une gaufre sur la place Stan’ et un jus d’abricot au café qui fait l’angle. Le patron sait même à l’avance ce que l’on va commander.

Ce mercredi, il s’est enfin arrêté de pleuvoir (il pleut tellement en ce moment que c’est inondé partout) alors on est parti un peu plus tôt pour prendre un peu l’air doux et permettre à Lucas d’avoir une gaufre lui aussi. On n’en a pas laissé une miette vous nous connaissez !

Père noël, Pôle Noric

IMG_3716On dirait bien que Noël approche. Il y a des signes qui ne trompent pas…

La dernière fois qu’on est allé chez mamie elle nous a offert des calendriers de l’avent que l’on n’a pas pu entamer avant 5 dodos.

On a appris des chansons de Noël, à l’école. Comme vous pouvez le voir Romane chante moins fort à l’école qu’à la maison !

On a également fait le sapin… enfin celui du salon, celui de notre chambre à Romane et moi et celui de mamie à La forge… Le grand sur la place Stan’ c’est pas nous.

On a aussi été invité au cinéma en VIP avec le travail de papa. On est allé voir Paddington 2 et pour le 1er ciné de Romane c’était pas mal même si elle a trouvé cela un peu long. Après la projection, il y avait un buffet spécial enfant avec des crêpes, du chocolat, des brochettes de bonbons, des jus de fruit, la visite de St Nicolas. Je me suis régalé. Il y avait aussi des petits fours et du champagne pour les parents. On a passé une bonne journée.

Enfin, on avait reçu les catalogues de jouets depuis un moment mais il a fallu que l’on se décide. Romane a découpé et collé les jouets qu’elle voulait (c’est a dire à peu près tous) mais moi comme je suis grand pour la première fois j’ai écrit… oui oui avec des lettres qui forment des mots. Maman m’a fait le modèle et j’ai recopié. J’ai fait de mon mieux mais maman ne ferme pas bien les D j’ai donc cru lire un I et un C à l’envers… heureusement que tout de monde connait l’adresse du père Noël.

Sacré boulot de préparer Noël, enfin là je crois que là on est au top !

Visite au travail de tata Karine

IMG_3707Personne ne sait comment c’est arrivé. Je ne faisait pas l’andouille, maman était à côté et pourtant… j’ai fait un vol plané dans la table basse du salon de mamie Martine, mais façon atterrissage forcé en pleine vitesse.

Un œuf énorme a immédiatement poussé sur mon front alors par précaution on est allé faire un tour aux urgences avec Maman et Mamie qui étaient aussi inquiètes l’une que l’autre.

On n’y est pas resté longtemps et finalement plus de peur que de mal, on m’a juste mis un peu de colle sur la plaie pour cicatriser et beaucoup à coté par maladresse. On m’a tout de même réveillée toutes les deux heures la nuit qui a suivi pour vérifier mes réflexes… ou mon humeur sortie du sommeil…. grrr ! La table non plus n’a pas eu de séquelles, ouf !

Le lendemain je faisais la danseuse comme si de rien n’était.