Archives mensuelles : mai 2012

J – 1 mois : Prêts !

Mes parents ont attaqué les cours de préparation à la naissance et il semblerait que la pression commence à monter, ils font moins les marioles. Maman, d’un naturel plutôt flippé s’est dit qu’elle se sentirait rassurée si tout était à peu près calé même si on a encore le temps. Il faut toujours qu’elle ai l’impression de tout gérer, de ne rien oublier et d’anticiper les imprévus : Mettre nos affaires de côté pour la clinique, s’équiper du minimum vital pour mes premiers jours à la maison, mes affaires lavées/repassées etc. et hop, voilà des checklist dans tous les sens :

  • Tri de mes habits et rangement de ma commode → Checked
  • Lessive de toute ma literie → Checked
  • Test de fixation de la nacelle dans la voiture → Checked les doigts dans le nez
  • Préparation du trousseau à emporter pour la clinique → Checked
  • Bachotage de la bonne démarche à avoir concernant l’allaitement → Euh… insister encore un peu
  • Achat de mes couches, produits d’hygiène et crèmes de soin → Checked… ça c’est papa qui s’en est occupé et comme un chef !
  • Préparation d’un classeur regroupant les résultats d’analyses, échographies, suivi de grossesse et documents administratifs nécessaires à l’entrée à la clinique  → Checked

… Bon il reste encore quelques bricoles à gérer mais principal est sous contrôle… Ouf maman respire !

Lessive de schtroumpf !

Maman a fait sa première lessive de tout p’tits habits et ça l’a bien fait marrer de suspendre toutes ces petites choses.

Après un inventaire complet, j’ai tout ce qu’il me faut pour mes premières semaines. On verra ensuite à l’usage (et selon la météo, parce que le mois de juillet en Lorraine ça peut aller de 12°C à 35°C !) s’il faut compléter.

Petit coup de pompe pour maman

Bon ça y est, c’est fini la grossesse cool de maman ! Les choses sérieuses commencent. En même temps, c’est un peu normal j’ai déjà bien poussé.

Elle a fait pas mal de malaises ces derniers temps et fait de l’insomnie. Ses analyses ne sont pas très bonnes surtout au niveau du sucre. Alors après une nuit de 2h et une journée à dormir debout, elle s’est décidé à prendre rendez-vous en urgence chez sa gynéco. Cette dernière ne voyant pas trop le lien entre tout ça l’a fait hospitaliser pour des examens complémentaires.

Après avoir fait un malaise directement en arrivant à la clinique, elle eu droit à toutes les analyses et prises de sang du monde. Verdict :

  • pas de diabète mais de l’hypoglycémie, le problème c’est que si elle mange du sucre elle ne le tolère pas, il est assimilé trop vite et elle fait des malaises (vachement logique),
  • une grosse anémie (manque de fer) donc traitement,
  • une chute du taux de globule rouge (-4g apparemment c’est beaucoup)
  • un dérèglement hormonal qui provoque une augmentation du rythme cardiaque
  • une hypotension et une grosse fatigue mais des insomnies (là encore vachement logique) ce qui augmente les risques de malaise

… il paraitrait que je lui pique tout et c’est vrai que moi je me porte plutôt bien ! Elle a donc été mise en arrêt jusqu’à son congé maternité et devrait pouvoir se reposer.

 

C’est donc là que je vais passer mes journées…

Ça y est j’ai une place en crèche ! Et autant vous dire que ça n’a pas été facile. A Nancy, la crèche c’est la guerre ! Il y a beaucoup trop de demandes pour le nombre de places qui se libèrent.

Maman a frappé à toutes les portes pour finir inscrite sur pas moins de 9 listes d’attente !

Ça a fini par payer, nous avons eu la confirmation pour l’attribution d’une place tout près de son bureau (qui a déménagé entre temps histoire de compliquer encore un peu plus les choses)

Alors voilà où je vais passer mes journées à partir de septembre. C’est une crèche parentale au milieu de la foret et dont les atouts principaux sont ( outre l’air pur ) :

  • La possibilité pour maman de venir participer à la vie de la crèche en journée
  • La possibilité d’éventuellement venir pour m’allaiter
  • Une grande place laissée à mon rythme : sommeil, repas… les personnels sont suffisamment nombreux pour adapter les activités en fonction.

Bref, maman a fini par dire : « Je m’inquiète pas il sera comme dans un panier de brioches notre petit ici ! »